HOMO EX MACHINA

Alain DAMASIO
Rencontres et Débats Autrement - samedi 28 janvier 2012 à 15:00
Durée : 6079000
00
Chapitre 1
Présentation d'Alain DAMASIO
Histoire de la sortie du livre "La horde du contre-vent"
Activités d'Alain Damasio aujourd'hui
Le jeu vidéo c'est l'art populaire de demain
Alain Damasio adepte de la pensée de Bernard Stiegler et Miguel Benasayag
Les rapports de l'homme à la technologie
Les écrivains de science fiction sont des bâtards
Une analyse critique de la technologie
La technique, cela dépend de l'usage qu'on en fait ?
Les effets du téléphone portable
Toute technologie apporte avec elle un nouveau rapport au monde
Exemple des effets de la voiture
Nous devenons ce que nous sommes par la machine, à travers la machine
Le rôle de la science fiction dans tout çà
Peter Sloterdick
Extraits de "l'odyssée de l'espace"
Stanley Kubric s'est beaucoup inspiré de Neitsch
  • Chapitre 1 (0)
  • Présentation d'Alain DAMASIO (0)
  • Histoire de la sortie du livre "La horde du contre-vent" (124000)
  • Activités d'Alain Damasio aujourd'hui (337000)
  • Le jeu vidéo c'est l'art populaire de demain (478000)
  • Alain Damasio adepte de la pensée de Bernard Stiegler et Miguel Benasayag (592000)
  • Les rapports de l'homme à la technologie (627000)
  • Les écrivains de science fiction sont des bâtards (749000)
  • Une analyse critique de la technologie (883000)
  • La technique, cela dépend de l'usage qu'on en fait ? (929000)
  • Les effets du téléphone portable (1038000)
  • Toute technologie apporte avec elle un nouveau rapport au monde (1125000)
  • Exemple des effets de la voiture (1193000)
  • Nous devenons ce que nous sommes par la machine, à travers la machine (1253000)
  • Le rôle de la science fiction dans tout çà (1291000)
  • Peter Sloterdick (1350000)
  • Extraits de "l'odyssée de l'espace" (1446000)
  • Stanley Kubric s'est beaucoup inspiré de Neitsch (1518000)

Homo ex machina

Alain DAMASIO
Ecrivain

Auteur de romans de Science Fiction
A 26 ans il publie La Zone du Dehors, un roman d’anticipation sur les sociétés de contrôle (inspiré des travaux de Michel Foucault et Gilles Deleuze). Son second livre, La Horde du Contrevent, succès avec plus de 70 000 exemplaires vendus, a obtenu le Grand Prix de l’Imaginaire. S’il a pu être publié c’est grâce à Mathias Echenay, ancien employé chez Flammarion, qui depuis quelques temps voulait se lancer dans l’édition et parie sur ce roman de 600 pages dont personne ne veut: il crée les éditions La Volte, hommage aux révoltés de La Zone du dehors, et publie La Horde du contrevent.

...